Horizon Europe

L’ULiège participe à trois projets européens d’étude autour du photovoltaïque et des améliorations du secteur



L’Université de Liège, et plus particulièrement le laboratoire PEPs (Unité de recherches Chemical Engineering / Faculté des Sciences appliquées), dirigé par Angélique Léonard, participe à trois gros projets de recherche du programme « Horizon Europe » consacrés au photovoltaïque et aux questions liées à l’approvisionnement énergétique durable, sûr et compétitif.

L

e Laboratoire PEPs (Products, Environment and Processes) de l’ULiège a été sélectionné pour participer à trois grands projets de recherches du programme européen Horizon Europe ) Sustainable, Secure and Competitive energy supply. Des projets qui s’intéressent au photovoltaïque (PV) et pour lesquels le laboratoire dirigé par Angélique Léonard s’occupera des aspects liés à l’écoconception et l’analyse du cycle de vie des matériaux mis en œuvre dans ce domaine dans le but de développer un approvisionnement énergétique durable, sûr et compétitif et des technologies liées au photovoltaïques alternatives et innovantes.

PILATUS  : des lignes pilotes numérisées pour les cellules et modules solaires à hétérojonction tunnel à contact arrière interdigité en silicium

PILATUS est un projet de trois ans visant à démontrer, d'ici 2025, trois lignes pilotes numérisées pour la production en Europe de plaquettes, de cellules et de modules solaires en silicium. Ce projet s'appuiera sur la technologie brevetée et déjà éprouvée de l'hétérojonction de silicium à contact arrière de type "tunnelIBC" pour atteindre ses objectifs ambitieux. PLIATUS a pour objectif d’augmenter la capacité de production de cellules photovoltaïques en Europe de 30%.  PILATUS contribuera à la reconstruction d'une industrie photovoltaïque "made in Europe", de pointe et compétitive, dont l'ensemble de la chaîne de valeur sera conservé en Europe et conforme aux dernières normes environnementales, ce qui favorisera le caractère abordable, la sécurité de l'approvisionnement et la durabilité du futur système énergétique européen à faible émission de carbone.

PEPPERONI : Ligne pilote pour la production européenne de modules PEROvskite-Silicium taNdem à l'échelle industrielle

Le projet PEPPERONI a été mis sur pieds pour assurer une mise en œuvre rapide de nouvelles capacités de production de panneaux solaire en Europe. Une nouvelle technologie, dont l'Europe est le fer de lance, est sélectionnée ici : les tandems pérovskite/Silicium. Ces alliages  promettent en effet un meilleur rapport entre les performances et les coûts de fabrication. PEPPERONI vise à "pimenter" les cellules Silicium industrielles avec une cellule supérieure en pérovskite.

VALHALLA : des cellules solaires pérovskites à stabilité et applicabilité accrues

Le projet VALHALLA vise à développer des cellules et des modules solaires en pérovskite présentant un rendement de conversion de puissance supérieur à 26 % (23 % pour les modules) et une durée de vie extrapolée à plus de 25 ans, guidés par des principes d'écoconception qui réduisent l'impact environnemental des cellules photovoltaïques en pérovskite : processus de production évolutifs, absence de solvants nocifs, utilisation optimisée des matériaux, circularité et aspects liés au recyclage. Ce projet associera également les compétences du laboratoire GeMMe, dirigé par Éric Pirard.

Ce projet seront financées à hauteur de 944.400€ pour la partie ULiège, ce qui va permettre l'engagement de deux chercheurs pendant trois ans et de un chercheur pendant une année.

Contact

Angélique Léonard


Photo : Shutterstock

Partagez cette news